[Ténèbres sur la Forêt Noire] Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

MJ : Digome

Modérateur : Digome

Avatar de l’utilisateur
laffreu
Risques & Périls
Messages : 452
Inscription : Mer 27 Avr, 2016 18:59

[Ténèbres sur la Forêt Noire] Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar laffreu » Jeu 26 Jan, 2017 13:26

Image


Esgaroth, an 2946 du IIIème âge. A la suite de la résolution de l'enquête, l'ambiance n'était pas au beau fixe, il y avait comme un goût amer dans la bouche des 5 compagnons, Ingrid invita tout le monde à profiter de la fête avec elle dans sa famille. Ils n'eurent pas vraiment le temps d'en profiter. Un messager vient les emmener à l'Hôtel de Ville.Là Balin et d'autres officiels du Royaume de Dale et de la municipalité d'Esgaroth, leur demandèrent de bien vouloir escorter deux nouveaux émissaires auprès des Grands Aigles, afin de leur offrir un cadeau et renouveler les serments d'amitiés et d'assistance. Les cinq compagnons s'étaient révélés en résolvant ce meurtre, de plus Falfire et Ingrid s'étaient également fait remarquer en retrouvant les précédents émissaires perdus à mi-chemin. Ils devront cette fois escorter Balin, lui-même, ainsi que Lodin qui représentera le Royaume de Dale, et les humains de manières générale. Devant la belle opportunité qui se présente à eux, les 5 aventuriers acceptent immédiatement. Ils conviennent d'une heure de départ et Ingrid va embaucher à nouveau Jonas, le batelier afin de les amener au plus près par la voie la plus sûre à travers la Forêt Noire, la voie fluviale. Le voyage sur le fleuve se déroule sans aucun évènement particulier, les deux barques qui emportent Balin, Lodin, Jonas le batelier, Avina, Algund, Aeroth, Falfire, Ingrid et un jeune page de sa maison marchande prénommé Télos, ont vogué jusqu'à ce que le fleuve ne puisse plus les emmener plus loin. Bien que sans incident, l'ambiance était lourde en traversant la forêt, et tout le monde sur ses gardes. Ce qui n'empêche Aeroth de se montrer très curieux à propos de Balin et son peuple.

Une fois arrivé au lieu où le fleuve ne peut plus les amener plus près de leur destination, dans l'aire des Aigles, sur les versants est des monts brumeux, ils accostent. Jonas a consigne d'attendre leur retour d'ici quelques jours, et ils commencent à se diriger vers les montagnes. Rapidement l'expédition entend des cris, d'un immense oiseau, manifestement pas très content. Sans perdre une seconde Aeroth et Algund se précipite dans une gorge d'où semble provenir les cris. Là ils découvrent un grand aigle, sous un immense filet, plaqué au sol et deux orcs entrain de planter le dernier pieu maintenant le filet au sol. L'elfe et l'humain se précipite chacun sur un orc. Arrivés derrière, Falfire a repéré des gobelins dans des niches sur les parois de la gorge. Par un cri, il l'indique à ses compagnons, puis touche un des gobelins avec une de ses flèches. Avina se porte à côté de lui, prend son arc, décoche une flèche qui vient se planter dans la gorge d'un orc. Ingrid voulant trop se précipiter manque quand à elle totalement sa cible. Au dessus d'eux, un autre aigle survole la zone poussant de grand cris, mais la gorge est trop étroite pour qu'il puisse s'approcher du sol. Les créatures de l'ombre, surprise dans leur méfait, se retournèrent immédiatement vers leurs agresseurs, les gobelins décochèrent leurs flèches mais manquèrent leurs cibles. Un des orcs se précipita sur Algund, mais reçu une nouvelle flèche de la part d'Avina avant d'être achevé par un coup d'épée de l'Homme des Montagnes de Fer. Falfire blessa un nouveau gobelin avec une flèche, et Ingrid rata le sien. Aeroth arriva au contact avec le second orc, et le transperça de sa lance, le tuant sur le coup. Un cri venu de loin retenti, vraisemblablement un ordre en langue noire. Les gobelins s'enfuirent en direction d'une grotte, poursuivi par Avina, Aeroth et Falfire. Algund et Ingrid de leur côté se précipitent pour libérer l'aigle bloqué par le filet. Ils coupent les cordages et remarquent que le majestueux animal est blessé. Ils lui prodiguent rapidement les premiers soins. Une fois cela terminé, l'aigle s'éloigne un peu et l'autre qui volait au dessus vient se poser et les deux amis remarquent à ce moment là qu'il transporte un œuf, gigantesque, un oeuf d'aigle.

Une discussion s'engagea rapidement entre d'un côté Algund et Ingrid et de l'autre les aigles. Ceux-ci racontèrent que les orcs ont prit leurs œufs en otage et que s'il se tienne tranquille dans les jours qui suivent, ils leurs seront rendu. Ne faisant pas confiance aux orcs, les aigles ne se sont pas laissé faire, ils ont récupéré un certain nombre d’œufs mais deux manquent toujours à l'appel. Cette démarche des orcs n'augurent rien de bon, s'ils veulent mettre les aigles sur la touche quelques instants c'est qu'ils préparent une opération d'envergure. La conversation n'a guère le temps de durer qu'Avina, Aeroth, et Falfire ressortent en courant de la grotte dans laquelle ils sont entrés. Une armée d'orcs s’apprêtent à sortir de cette cavité s’enfonçant dans les profondeurs des montagnes brumeuses. A peine le temps de réfléchir à quoi faire, que les aigles les emportèrent sur les hauteurs. Ils se cachent et voient passer en contrebas plusieurs centaines d'orcs accompagnés de Trolls et Ouargs. Après un rapide délibéré, les défenseurs des peuples libres se mettent d'accord sur le fait que ce qui semble être la cible des orcs est la maison de Béorn, ville principale des béornides. Balin et Lodin profitent du moment de calme pour offrir des cadeaux d'amitiés et décident ensuite de rentrer. Ingrid envoie Télos son page, prévenir la Maison de Béorn de l'arrivé d'une armée. Les cinqs héros décident eux d'aller d'abord d'aller sauver les œufs et ensuite de se rendre chez Béorn grâce aux aigles. Une fois les orcs partis, ils retournent dans la caverne, suivant de peu Falfire qui sert d'éclaireur; Ils s'enfoncent prudemment dans la caverne qui se révèlent être un vrai dédale de souterrain. Soudain du bruit, une patrouille orcs s'approchent, les héros se cachent dans les ombres et ne sont pas repérés. Ils se font signent et décident de suivre la patrouille. Ils arrivent jusqu'à une grande caverne, où ont été creusés plein de pièces de vie, de quoi faire un petit feu et dormir sur de la paillasse. Les orcs se disposèrent, chacun semblant retrouvé sa zone. Et il y avait également un petit feu déjà installé. Falfire alla voir ce feu, et quelques instants on entendit un cris intense mais bref qui venait du feu que le Hobbit était parti repérer. Les orcs se précipitèrent dans cette direction, mais les quatre autres héros sortant de leurs cachettes les interceptèrent. Le combat fut bref, les orcs pris totalement par surprise et rapidement défait. Les aventuriers avaient nettoyer ce secteur, mais aucune trace des œufs. Ils firent demi tour pour aller dans la direction d'origine de la patrouille. Ils finirent par arriver à une sorte de salle de repas, où quelques orcs mangeaient; profitant de l'ombre du grand feu, les héros le prirent par surprise et les tuèrent rapidement. Il y avait maintenant deux couloirs. Falfire grâce à sa taille et sa furtivité parti à nouveau en éclaireur. Le couloir de gauche l’emmena dans l'antre d'une étrange créature ailée, mais d'oeufs, il fit donc demi tour et se rendit par le couloir de droite. Celui la était gardé par un troll des montagnes. Refusant d'aller affronter le troll, Aeroth remplace Falfire et s'infiltre dans le dos du troll avant de le planter avec sa lance à deux mains. Les autres profitèrent de cette attaque pour faire pleuvoir les coups sur le troll. Celui-ci commença par essayer d'écraser l'elfe de son immense gourdin, mais après après avoir raté l'elfe gracieux à plusieurs reprises, prit de rage et d'exaspérations il donna des coups dans tout les sens. Ingrid n'arriva pas à esquiver un de ces violents coups et fut complètement éjectée contre une paroi. Le craquement de ses côtes et la vive douleur lui indiqua que son armure n'avait pas encaissé le coup. Devant l'image de leur amie blessée, les autres héros finirent d'achever le troll et immédiatement Falfire et Avina se précipitèrent pour aider Ingrid à peine consciente.
Dernière édition par laffreu le Ven 01 Sep, 2017 15:56, édité 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
laffreu
Risques & Périls
Messages : 452
Inscription : Mer 27 Avr, 2016 18:59

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar laffreu » Jeu 02 Fév, 2017 20:00

Image
Image
Image
Image


bon j'hésite pas mal, et je suis pas sur d'avoir trouvé la bonne image pour illustrer le truc, si vous avez des suggestions n'hésitez pas

la 1ère étant bien sur une blague :)

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1684
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar Gwendal Jambu » Jeu 02 Fév, 2017 22:52

La première et la dernière sont géniales :D
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Elel35
Risques & Périls
Messages : 363
Inscription : Dim 17 Mai, 2015 14:25

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar Elel35 » Mer 08 Mars, 2017 08:00

J'adore l'avant dernière !

Merci pour le résumé !
Souvenirs du Temps - souvenirsdutemps.com – Photographe Rennes Bretagne

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1684
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar Gwendal Jambu » Jeu 09 Mars, 2017 16:32

Journal d'Aeroth


Les Dieux au dessus Ciel et les Démons sous la Terre


Je passais quelques temps avec mes camarades d'infortune de la veille chez un membre de la famille d'Ingrid qui nous avait tous invité chez lui afin de passer la fin des commémorations ensemble. J'en appris beaucoup plus sur la Comté grâce à Falfire et je pu discuter de la bataille avec notre "hôte". J'entrepris d'en découvrir en peu plus mes compagnons mais le temps passa si vite que je ne pu discuter que très peu avec Alvina et Algund.
Durant la fête, nous nous baladions dans les rues quand deux nains (dont Balin) nous interceptâmes. Les nains semblaient connaître Ingrid et Falfire et leur confiait une mission, cette mission étant assez périlleuse il nous demandèrent de les accompagner. J'acceptais, impatient de mieux comprendre mes différents camarades au cours de l'aventure puisque le voyage semblait durer une bonne semaine. Notre mission était de converser et négocier avec les Aigles ... Oui, vous m'avez bien lu les Aigles ! Créatures plurimillénaires d'une grande puissance, disposant de connaissances sur l'histoire du monde plus grande que celles des elfes et pourvus d'une infinie sagesse. Autant dire que mes motivations pour accepter cette mission avaient beaucoup changés, pouvoir converser avec eux sera la plus grande des récompenses.

Notre voyage en voguant sur le fleuve pour nous rendre jusqu'au montagnes des Aigles fût calme, le page d'Ingrid qui semble-t-il a été recruté pour l'occasion était professionnel, de même que notre batelier. Sur le chemin je pus discuter avec Balin a qui nous servions d’escorte, son peuple semble comme celui des elfes, narcissique et ego-centré. J'espère trouver un érudit nain avec qui converser car la discussion s'est révélée peut fructueuse. Arrivé non-loin des montagnes nous descendions. Le fait de passer en plein cœur de la Forêt Noire me rappela ma jeunesse, mes parents, mon père, puis sa mort ... Je restait vigilant.

Quand sur notre route, étouffés par le vent, nous entendîmes des cris, des cris d'Aigles. Tous, nous nous sommes précipités pour connaître la provenance des sons. Nous passions dans une gorge quand devant nous à une quinzaine de mètres, un Aigle en train d'être capturé par deux orques. Ni une ni deux je fonçais lance en mains, un de mes compagnons me suivait mais je ne prêtai pas attention à lui. Falfire nous cria qu'il y avait des archers sur les parois de la gorge, je ne prêtait pas attention à eux, ma cible était claire. J'entendis les flèches volées de tous les côtés, d'ailleurs l'une des flèches de mes compagnons passa très près de moi venant planter à la gorge l'un des deux orques. Ma charge se termina lorsque ma lance transperça le deuxième orque, qui capturait l'Aigle, en pleine poitrine. Je fis tournoyer mon arme afin de libérer la belle créature de ses entraves, laissant apparaître un majestueux prédateur blessé. Pendant ce temps les derniers orques fuirent au son d'un cor provenant de derrière la gorge. Ne voulant pas laisser ces monstres en vie moi, Alvina et Falfire partions dans la direction du cor ce qui laisserais le temps à Ingrid et Algund de soigner l'Aigle. Nous nous trouvâmes face à une entrée de grotte qui semblait s'enfoncer sinueusement dans la montagne. Au bout de quelques embranchements que nous avions emprunter nous entendîmes des bruits de pas ... d'abord peu puis petit à petit les pas se faisaient plus nombreux, tellement nombreux que nous pensâmes à une armée. Sans demander notre reste nous avions fuit vers la sortie avertissant nos amis à l'extérieur du danger immédiat. Les deux Aigles utilisèrent alors leurs grandes serres pour nous transporter jusqu'au sommet de la gorge nous laissant champ libre pour observer les troupes sortir de la montagne. Et c'était bel et bien une armée qui se déplaçait sous nos yeux en direction de l'Est.

Les Aigles nous expliquèrent alors le chantage qu'ils subissaient : les orques avaient volés les œufs des volants et menaçaient de les détruire dans les cas où ils défendaient où prévenaient des personnes de leur présence, si trois jours passaient sans incidents leurs progénitures leur seraient rendus. Ces majestueuses créatures dans l'incapacité d'agir nous demandèrent de l'aide, aide que j’apporterais évidement car la première destination à trois jours d'ici vers l'Est est la Maison Beorn qui sert de rempart à tout le territoires des Terres Sauvages, si cette région tombe c'est toute la région qui tombe. Les Aigles promettent aide dans une possible bataille et transport afin de prévenir Beorn en personne. Tous nous acceptions en savant que c'est non seulement pour la Maison Beorn que nous allions agir mais aussi pour tous les autres peuples des Terres Sauvages.

Après une nuit auprès des Aigles pour se reposer nous nous enfoncèrent dans les cavernes orques, sombres, et humides. La puanteur orque était présente dans chacun des couloirs que nous arpentions, précautionneusement nous avancions pas à pas jusqu'au cœur de la montagne. Les ténèbres des tunnels étaient omniprésentes. Lorsque nous entendîmes quelques bruits de pas venant dans notre direction. Nous nous cachèrent laissant passer une demi-dizaine d'orques, prit d'hésitation à les attaquer par surprise ou ne rien faire, nous finirent par les suivre à bonne distance. Ce qui nous fît arriver à ce qui semblait être un dortoir, chacun des orques alla dans une caverne différente. Une de ses cavernes étaient illuminées, Falfire s'y engouffra et quelques minutes plus tard nous entendirent tous, orques compris, le cri de douleur d'un orque agonisant. L'instant d'après le reste des orques étaient debout et prêt à en découdre, mais c'était s'en compter sur les membres les plus guerriers de notre compagnie. En quelques secondes nous fîmes de cet affrontement une victoire puis nous reprîmes route en empruntèrent le chemin d'où venaient les orques. Chemin qui nous mena jusqu’à un autre groupe d'orque qui dévoraient leur repas sans se douter de ce qui allait leur arriver. Nous planifiâmes un plan d'action basés sur la vision que possédait les orques, un gigantesque feu au milieu de la pièce nous empêchant une approche totalement discrète. Petit notre escouade ce plaça en embuscade et au moment où les flèches volèrent moi et Ingrid agirions et fonçant vers l’ennemi. Encore une fois le combat se régla vite puisque les orques ne s'attendait pas une attaque et surtout pas de cette violence, nous ne faisions pas de quartier. Peu importe qu'ils étaient désarmés et pas préparés les orques eux ne connaissent pas la pitié, il ne faut par conséquent pas leur faire de cadeau, mais ça vous le savez surement déjà car beaucoup de ceux qui entendront cette histoire auront déjà perdu un être cher à cause des orques lors de La Bataille des 5 Armées.

Nous nous trouvions après l'escarmouche à une nouvelle intersection, l'une menant à un redoutable troll, enchainé dans la pièce par la jambe, l'autre à l'inconnu. Nous nous dirigeâmes vers l'inconnu jusqu’à entré dans une salle vide illuminée par un puits de lumière et bien caché a côté de cela, une chauve-souris géante. Il semblerait qu'une fois les petits abattus il ne restait que des ennemis de taille immense. "Ennemi ?" me direz-vous, oui car rappelons le nous devions sortir de ces cavernes des œufs d'Aigles, leur taille est semblable à un homme adulte corpulent. Autant dire que passer discrètement n'était pas de mise. Le seul chemin qui nous restait se trouvait derrière le troll et notre précieux s'y trouvait certainement. C'est alors que nous décidâmes de prendre le troll en tenaille et moi même, Aeroth de la Forêt Noire allait être le tacticien et l’initiateur de cette approche ingénieuse. C'était décidé, je passa derrière la créature discrètement puis je frappa un grand coup de lance dans son flan pour attirer son attention tout en le blessant fortement, lorsque l'immense créature se tourna vers moi pour riposter il montra son dos à mes compagnons cachés dans l'obscurité qui foncèrent vers lui en lui assénant de grand coups. Malheureusement, le troll n'était pas manchot et d'un revers de se masse il expulsa Ingrid contre les parois de la la grotte avec une violence ahurissante, nous entendîmes tous un craquement sourd provenir de notre camarade. Pour ne pas que cela se reproduise, j'essayais d’attirer l’attention du monstre en attaquant ses jambes et en hurlant ma présence. Chose qui irrita notre adversaire concentrant ses coups sur moi. Puis un coup final le stoppa et il finit par s'écrouler. Falfire et Avina se précipitèrent vers elle, pour prendre connaissance de son état, elle n'était pas en danger de mort. Pendant ce temps là, moi et Algund se précipitèrent dans les tunnels afin de ne pas perdre plus de temps.

Nous y virent le trésor des orques de la montagne, plusieurs coffres remplis d'or et de pierres précieuses. A ma grande déception aucun artéfact historique ne s'y trouvait. Néanmoins à côté de ces coffres nos fameux œufs étaient là. Nous remplirent nos sacs de ce que nous pouvions sans trop nous charger et prirent la progéniture des Aigles avec nous. Après avoir prévenus nos compagnons du magot et quelques emplettes faites nous partions de cet endroit infâme. Dès la sortie nous furent accueillis par les les Aigles nous remerciant de notre aide par des plumes d'Aigles permettant de les appeler s'ils sont non loin. Nous passèrent une nuit avec eux avant qu'ils nous emmènent à la maison Beorn, une nuit où je questionnais l'Aigle Gaerthor sur son peuple et son point de vue sur l'histoire ainsi que sur leur mode de reproduction. Mais la nuit ne passa que trop vite et le matin pointant nous volèrent jusqu'à Beorn pour le prévenir de l'attaque imminente et de la menace qui pesait sur ses terres.
Une bataille difficile s’annonçait.

Année 2946
Par Aeroth Tinaèl
Dernière édition par Gwendal Jambu le Jeu 09 Mars, 2017 17:05, édité 2 fois.
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Digome
Risques & Périls
Messages : 642
Inscription : Ven 10 Juil, 2015 15:38
Jeu préféré : L'Anneau Unique
Localisation : Rennes

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar Digome » Jeu 09 Mars, 2017 16:48

Vos compte-rendu sont toujours aussi passionnant à lire ! :D

Sinon, le nom de l'Aigle c'est Gaerthor :wink:
Florian, élu "président à vie" chaque années depuis l'an de grâce 2017

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1684
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar Gwendal Jambu » Jeu 09 Mars, 2017 17:07

J'adore écrire, mais surtout écrire quand Aeorth se lance des fleurs. C'est extrêmement drôle pour moi :mrgreen: .

EDIT :
Aeroth a écrit :C'est alors que nous décidâmes de prendre le troll en tenaille et moi même, Aeroth de la Forêt Noire allait être le tacticien et l’initiateur de cette approche ingénieuse


Genre ça c'est une petite pépite xD
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Digome
Risques & Périls
Messages : 642
Inscription : Ven 10 Juil, 2015 15:38
Jeu préféré : L'Anneau Unique
Localisation : Rennes

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar Digome » Jeu 09 Mars, 2017 17:12

Oui ça m'a fait sourire ! :)

Et puis tu écris bien, Donc c'est très agréable à lire !
Florian, élu "président à vie" chaque années depuis l'an de grâce 2017

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1684
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Résumé du 1er scénario de la Campagne : Les Ailes de l'Enfer

Messagepar Gwendal Jambu » Jeu 09 Mars, 2017 19:05

Merci c'est gentil :mrgreen: ! Ça fait plaisir j'ai pas eu souvent ce genre de remarque.
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018


phpbb 3.1 themes

Revenir vers « Campagne de l'anneau unique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité