Patient 13

Le forum des Gobelins de R&P

Modérateur : Thomas (R&P)

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1026
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Dim 17 Mars, 2013 18:39

Résumé de la partie précédente. Note : les titres des chapitres ne sont là que pour faire joli, il n'ont pas vraiment de signification importante.

Ça ne peut plus durer

Avec tout ce que vous avez fait dans cet hôpital, pensiez-vous pouvoir vous en tirer à si bon compte ? L'heure de la sentence est venue, et déjà l'ascenseur est proche. A l'intérieur, Oeil de Serpent remarque une dizaine de membres du personnel. Parmi eux, vous ne tardez pas à le voir : le Directeur. Il est rare qu'il se déplace en personne, et vous avez pu faire connaissance avec sa grande puissance. Après une lutte acharnée qui n'a rien fait d'autre qu'augmenter votre compteur d'infraction au règlement, vous vous faites neutraliser par le personnel, à coup de seringues soporifiques puissantes. Vous allez payer ce que vous avez commis.

Au-dessus du vide

Votre réveil est rude, vous êtes engourdis, il fait sombre. La seule lumière perceptible vient d'en haut, elle est faible et éclaire d'une teinte rougeâtre la pièce où vous vous trouvez. Vous tanguez dans une petite cage aux barreaux épais, au-dessus du vide de ce qu'on appelle l'Abyme ! Vous êtes tous dans une cage isolée, et vous entendez une voix masculine marmonner des mots les uns à la suite des autres, dans un ordre plus ou moins alphabétique. C'est Larousse. Il est dans une cage non loin de vous, et vous entamez une longue discussion entrecoupée de suites de mots du dictionnaire. Voici ce qu'il en ressort principalement :
L'imaginarium est la capacité d'un être vivant à imaginer, à interpréter son environnement. Quand celui-ci est trop développé, il peut prendre le pas sur la réalité, et plus que d'imaginer, le sujet se construit son propre environnement.
Quand plusieurs imaginariums sur-développés se trouvent en activité à proximité, ils peuvent étrangement interférer, ou interagir.
La seringue qui est à vos pieds est un puissant stimulant d'imaginarium, et permet de se projeter dans un monde totalement fictif. Là-bas, toutes les actions effectuées se répercutent dans la réalité, et les capacités musculaires des individus peuvent alors se trouver désinhibées. Vous allez avoir peu de temps pour sortir de cet endroit, et cette seringue va vous y aider. Vous n'avez qu'un seul essai, et le travail d'équipe est de mise.
De plus, il ressort de la discussion que Larousse s'est retrouvé ici après une étrange histoire : on lui avait proposé le meurtre d'une blouse blanche en échange d'un accès complet à des objets usuels sans avoir à les payer. Le jour fatidique, il fut conduit dans l'Abyme pour une broutille juste avant l'acte. Devaient l'accompagner dans son action trois autres patients : Passe-passe, Griffes et Cyclope. Seul l'un d'entre eux vous est connu, et Larousse vous révèle qu'il n'existe qu'un seul moyen de savoir vraiment ce qui est arrivé à un patient disparu : le registre des sorties et des internements. Et une seule blouse blanche y a accès : Shilton.
Puis il vous avait demandé en échange de ces informations de l'aider à s'échapper, mais vous l'aviez sommairement abattu en lui arrachant le bras droit à travers les barreaux rouillés de la cage. Puis Oeil de Serpent s'était injecté la seringue, rapidement suivi par les autres.

Les Fondations de l'Esprit
Image

Réveil comme à votre premier jour, dans une petite chambre d'hôpital. Rien de plus classique, excepté ce miroir accroché au mur, ou plutôt incrusté dans le mur. Vous vous levez, et chacun dans votre chambre, touchez les meubles, qui étrangement disparaissent à votre contact. Rapidement, vous videz la pièce de ces meubles, puis vous touchez les murs, qui eux aussi disparaissent, laissant place à de grands miroirs planes. Enfin, toute la chambre n'est plus qu'un cube de miroirs, et l'infini s'étend de tous les cotés. Sensation on ne peut plus oppressante. Parmi tous vos reflets consternés, vous discernez par endroits des incohérences : ce n'est pas vous, là-bas, au loin, et puis là-bas non plus... Et à chaque fois que vous vous retournez, certains de vos reflets sont remplacés par ceux de vos compagnons, qui ont eux aussi pris cette seringue. Vous cherchez ensuite à sortir de ce cube clos, mais les miroirs semblent incassables, et c'est cependant avec beaucoup d'ingéniosité que certains se mettent à courir contre la paroi tels des taureaux enragés ! Et miracle, cela vous procure un légère commotion, mais vous fait passer de l'autre coté de la vitre. Rapidement certains se retrouvent dans la même pièce. D'autres tentent de sauter à pied joint, et descendent de plusieurs étages. Quand au final vous parvenez à vous rejoindre (ou presque), vous commencez à tenter de briser ce miroir, car naviguer dans l'infini des reflets semble totalement inutile. C'est en utilisant votre haleine, votre sang, votre salive que vous parvenez à faire fondre des parties des miroirs qui se laissent alors voir comme des membranes souples plutôt que des vitres cassantes ! Une paroi est supprimée, et la pièce double alors de volume. Mais rien n'a changé d'autre. Vous continuez à supprimer les miroirs, et le Menteur a la mauvaise idée de supprimer le miroir du bas. Il se met à tomber, enveloppé dans une membrane réfléchissante, et traverse à une vitesse hallucinante le sol de toutes les pièces. Vous commencez à faire de même de votre coté, et à un moment, à force de supprimer des miroirs, toutes les membranes commencent à lâcher, à se déchirer, et à tomber dans un vide infini.

Blanche plaine de l'imagination
Image

Vous chutez à présent à une vitesse incommensurable, puis heurtez un sol fait de membranes de miroirs entassées, quasiment invisible. Vous vous enfoncez dans ce sol qui amorti parfaitement votre chute, et vous rebondissez jusqu'à stabilisation. Le ciel est blanc, rien à l'horizon, excepté une fine ligne noire verticale, au loin. Au sol, des bouts de miroirs visqueux. Le Menteur arrive un peu plus tard, à une vitesse pleinement supérieur à la votre, et s'enfonce longtemps dans le sol avant de refaire surface. Il est enroulé dans une membrane de miroir, et est donc quasiment invisible. Après quelques recherchez, vous parvenez à comprendre que vous pouvez passer à travers d'une de ces membranes au sol, pour vous retrouver à un autre endroit, un peu plus loin. Vous utilisez donc ces miroirs pour vous rapprocher de cette lointaine ligne noire, qui s'avère être un gigantesque mur, qui s'élève par-delà votre champ de vision.

Mur noir de la réalité
Image

Arrivé face à ce mur, vous le sentez respirer. Il est vivant. Et après de longues recherches, vous parvenez à comprendre quoi faire : il faut l'escalader. La solution se trouve en haut. Et pour cela, il vous faut utiliser votre sang...
En effet, vous constatez que le mur semble absorber le sang que vous laisser perler sur ces briques, et cela a un effet intéressant : des barres noires et solides sortent des interstices entre les briques, vous permettant de monter le long du mur.
Commence alors l'ascension, et plus vous montez, plus le sang coule, pour faire apparaître les prises, qui sont d'ailleurs de plus en plus acérées. Vous vous blessez de maintes fois en escaladant, et la montée est extrêmement longue. Vous avez le temps de penser, et votre flot cérébral commence à s'égarer sur le fait que tout cela n'est pas réel. Vous êtes dans l'imaginarium, ce n'est que dans votre tête. Et au fur et à mesure, que vous vous dites cela, c'est comme si le rêve commençait à s'effondrer. De lourds nuages noirs commencent à se rapprocher du mur, menaçants. Le mur bascule légèrement, rendant l'ascension plus dure. Il ne faut pas y penser, pensez-vous, et c'est justement cela qui tend à vous perdre. Vous vous remémorez le chemin jusqu'alors parcouru...
La pièce aux miroirs que l'on ouvre, ne serait-ce pas la projection de la cage en métal dans laquelle vous vous trouvez en réalité ?
La chute infinie n'est-elle pas simplement la chute après l'ouverture de la cage, et l'arrivée dans la membrane souple ne serait-elle pas l'arrivée dans l'amas de cadavre qui doit tapisser l'Abyme ?
Le grand mur que vous escaladez ne serait-il pas en réalité la paroi de l'Abyme, d'où ressortent des barres de métal coupant, et enduites de sang séché ?
C'est en se posant de telles questions que votre environnement devient de plus en plus menaçant. Mais soudain, votre main se pose sur le haut du mur, et vous achevez votre ascension...

Lumière

Après l'ascension, il fait noir. Vous ne voyez rien, excepté une petite lueur au loin. Vous avancez, et pouvez admirer le spectacle d'un lit d'enfant, suspendu dans le vide, avec une petite bougie posée sur les draps. Il tangue légèrement, mais jamais la bougie ne vacille. Vous êtes tous les quatre sous ce lit, quand des bruits de talons se font entendre de tous les cotés, avançant à l'unisson. De l’obscurité se distingue peu à peu une silhouette connue : Morgane. Plus précisément, quatre Morganes, une de chaque coté. Elle a un compte à rendre à chacun d'entre-vous. Commence alors une bataille des plus sanglantes, où chacun abattra la Morgane qui l'attaque. La raison pour laquelle le Menteur est attaqué reste secrète des autres patients. William est attaqué car il n'a pas su la protéger, Oeil de Serpent est attaqué car il possède son reptile en son ventre, l'Absent est attaqué car il n'a pas cherché les bonnes informations et qu'il ne va pas assez vite. Toutes ces raisons ne semblent en réalité que des prétextes pour vous attaquer. Bref, vous parvenez non sans mal et non sans blessures à neutraliser les quatre Morganes. Puis vous entendez comme un tic tac qui vient vous rappeler que vous n'avez pas beaucoup de temps pour vous échapper ! Vous vous souvenez de la première salle que vous aviez découvert au sous-sols lors de votre arrivée : vous l’appeliez l'Abyme, alors que ça n'en était qu'une partie. Après avoir escaladé le mur, vous êtes donc dans cette petite salle. Vous vous souvenez qu'une plateforme avec 4 passerelles se trouve plus haut, et que la bougie est posée sur le sol de cette plateforme. Cependant, elle est inaccessible depuis le fond de la salle, où traînent des cadavres et des cannibales. Vous êtes dans le fond, vous dites-vous, et ces Morganes que vous avez pu affronter n'étaient peut-être que les humains dénaturés qui se trouvent aussi à cet endroit dans la réalité. Et cette bougie, elle est en haut, vous voudriez la rejoindre, et elle a l'air si vulnérable sur son petit lit d'enfant, ne demandant qu'à tomber...
En pensant à tout ça, sous vos pieds commencent à se dessiner des morceaux de chaire humaine, des membres, des têtes, et le retour à la réalité est en train de se produire. Vous saisissez alors votre chance et lancez vos chaussures sur la bougie, qui vacille et enflamme le lit ! Le lit flambe progressivement, jusqu'à tomber en cendre, et alors que le retour à la vérité s'achève, la bougie n'est plus retenue par son support, et tombe sur le sol. Vous sentez alors comme une sensation d'ascenseur qui démarre, en même temps que votre réveil s'organise ! Tout tremble, tout bouge, tout monte ! Et d'un coup, tout redevient réel, vous êtes, ainsi que de nombreux cadavres et êtres humain affamés, sur la plateforme avec les 4 passerelles qui s'ouvrent à vous. Vous courrez, essayant d'éviter les coups des cannibales, et montez l'escalier du sous-sol, et tombez sur un mur de brique fines...

Retour aux choses sérieuses

Vous brisez ce mur, emplis d'adrénaline que vous êtes, et vous tombez sur le bureau du Docteur Stein, qui semblait vous attendre. Vous vous installez sur la chaise, puis un fois assis, tout se transforme et vous vous retrouvez au réfectoire, avec un plateau devant les yeux. Quelque petites scènes s'enchaînent, comme si votre mémoire était par moments affectée, et que vous occultiez certains passages. Puis vous alliez profiter d'une bonne nuit de sommeil pour vous remettre des émotions.

Pour la prochaine partie, on va... s'amuser.
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1556
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Lun 18 Mars, 2013 15:07

Thomas (R&P) a écrit :Pour la prochaine partie, on va... s'amuser.


:shock: ouais mais pas trop fort, j'ai pas pu m’asseoir pendant 2 semaines la dernière fois...
membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1026
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Lun 18 Mars, 2013 23:26

Pourquoi j'espace autant les parties à ton avis ?
J'ai envie que vous vous soyez complètement remis avant de vous faire encore plus mal :twisted:
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1556
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Jeu 21 Mars, 2013 14:12

Joli résumé tout de même^^! Bravo, et les images sont très sympas!

Sinon, tu peux remplacé Œil de Serpent par juste Serpent s'il-te-plaît :mrgreen: ? Je trouve ça plus court (je l'avais déjà spécifié en jeu).
membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1026
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Jeu 21 Mars, 2013 19:56

Ce que Gwendal dit :
Gwendal Jambu a écrit :Sinon, tu peux remplacé Œil de Serpent par juste Serpent s'il-te-plaît :mrgreen: ? Je trouve ça plus court (je l'avais déjà spécifié en jeu).


Ce que je comprends :
Gwendal Jambu selon Thomas a écrit :Hey, lol MJ, j'ai pas envie que les gens ils m'appellent Oeil de Serpent, j'aimerai que tout change d'un coup dans leur tête pour que ce soit juste Serpent ! Je t'avais déjà dit que tu devais le faire !
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Owen
Messages : 368
Inscription : Jeu 24 Mai, 2012 19:49

Re: Patient 13

Messagepar Owen » Dim 24 Mars, 2013 20:45

un surnom tu le choisis pas Gwhentai! Sinon je demanderais à m'appeler cfirot tro d4rk!

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1556
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Lun 25 Mars, 2013 11:17

Thomas (R&P) a écrit :Ce que Gwendal dit :
Gwendal Jambu a écrit :Sinon, tu peux remplacé Œil de Serpent par juste Serpent s'il-te-plaît :mrgreen: ? Je trouve ça plus court (je l'avais déjà spécifié en jeu).


Ce que je comprends :
Gwendal Jambu selon Thomas a écrit :Hey, lol MJ, j'ai pas envie que les gens ils m'appellent Oeil de Serpent, j'aimerai que tout change d'un coup dans leur tête pour que ce soit juste Serpent ! Je t'avais déjà dit que tu devais le faire !


Jey, lol MJ: Tu veux que je j'explique les vraies raisons de ton refus de mener à tout le monde?
membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Elie
Messages : 158
Inscription : Sam 03 Oct, 2009 19:33

Re: Patient 13

Messagepar Elie » Lun 25 Mars, 2013 22:25

On sait tous qu'il a passé sa soirée à regarder boku no pico, et qu'il a donc pas pu préparer son scnar.
Sur une échelle de 3 à 14, de 3 à 7, on continue sur ce sujet, et de 8 à 14, on passe du coca-light.

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1026
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Lun 25 Mars, 2013 23:29

La faute à qui ? :|
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1026
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Mer 03 Avr, 2013 13:30

Bon, je tenais à vous prévenir de plusieurs choses pour la partie de Samedi !
Je m'essaye à une manière bien particulière de mener, avec un nouvel élément de jeu qui va changer quelques petites choses. Il vous faut donc savoir quelques points afin que la partie se déroule pour le mieux :
- le scénario que vous allez jouer est très dynamique, et peut durer un peu moins de 3 heures, voire 2 je pense (sans compter l'intro et la conclusion)
- certaines phases de jeu sont calées à la seconde près, et il faudra donc rester bien concentré et actif durant toute la durée de l'action
- il ne devra pas y avoir une seule interruption majeure de l'action ! Aucun véritable a-parte n'est autorisé !
- allez au toilettes avant, faites tout le H-RP que vous voulez avant, bouffez autant que vous le voulez avant, mais faites tout ça avant.

Je viens de finir d'écrire le scénario en lui-même, et je prépare actuellement quelques petits trucs sympa !
J'ai bien hâte de vous faire jouer tout ça, en attendant, dormez bien, je vous veux éveillés durant la partie ^^

Je fais aussi un appel à musique d'ambiance étrange/horreur/action !
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1556
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Mer 03 Avr, 2013 14:06

Ça tombe bien j'en ai plein ;) .
membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Owen
Messages : 368
Inscription : Jeu 24 Mai, 2012 19:49

Re: Patient 13

Messagepar Owen » Ven 05 Avr, 2013 19:48

Pour la musique c'est du genre electro flippant (du moins la musique je la trouve flippante a cause de P13) comme celle de Portal ou tu veux juste un truc qui te plait? J'ai quelque petit truc...

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1026
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Ven 05 Avr, 2013 20:50

Musique d'ambiance étrange (voire horreur) pour scènes avec beaucoup de pression.
Niveau instruments, pourquoi pas comme portal, mais autrement ça me va très bien aussi.
Disons que j'ai des musiques toutes prêtes pour les moments d'action, mais elles durent pas plus de 3 minutes, donc je vais pas vous les passer en boucle (ce que j'ai tendance à faire avec les musiques de Portal).
Donc de longues musiques (10 minutes ? :D ) bien ambiancées, et assez posées quand même, faut pas qu'il y ait trop d'action.
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Vincent (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1268
Inscription : Sam 12 Sep, 2009 23:17
Localisation : Rennes

Re: Patient 13

Messagepar Vincent (R&P) » Sam 06 Avr, 2013 11:52

Thomas (R&P) a écrit :Musique d'ambiance étrange (voire horreur) pour scènes avec beaucoup de pression.
Niveau instruments, pourquoi pas comme portal, mais autrement ça me va très bien aussi.
Disons que j'ai des musiques toutes prêtes pour les moments d'action, mais elles durent pas plus de 3 minutes, donc je vais pas vous les passer en boucle (ce que j'ai tendance à faire avec les musiques de Portal).
Donc de longues musiques (10 minutes ? :D ) bien ambiancées, et assez posées quand même, faut pas qu'il y ait trop d'action.

L'OST de Dead Space 2 est pas mal pour ça : mélange d'horreur et d'action.

Avatar de l’utilisateur
Owen
Messages : 368
Inscription : Jeu 24 Mai, 2012 19:49

Re: Patient 13

Messagepar Owen » Sam 06 Avr, 2013 19:57

Voila j'ai reformuler ma question!
Dernière édition par Owen le Mar 09 Avr, 2013 19:47, édité 1 fois.


phpbb 3.1 themes

Revenir vers « R&P Jeunes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité