Patient 13

Le forum des Gobelins de R&P

Modérateur : Thomas (R&P)

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1041
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Mer 19 Déc, 2012 17:51

Et voici la section patient 13 !

Il faut copier/coller les résumés de l'ancien forum !
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1687
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Mer 19 Déc, 2012 18:10

Démarrage à froid:
Votre arrivée dans l’hôpital, ce qui se passait avant, rien de tout cela ne vous reviens. Non, rien de rien, vous ne vous souvenez de rien. Votre réveil a lieu dans une chambre immaculée, blanche et propre, tandis que vos yeux aperçoivent un plafond bien différent des murs, remplis d'inscriptions incompréhensibles.
Un bruit de clé vous alerte, et un aide-soignant arrive pour vous demander de piocher un ticket dans un vase. Après cette distribution, il vous appelle par votre numéro pour vous donner l'heure du rendez-vous avec votre médecin traitant. Vous avez tout trois le supérieur Stein pour s'occuper de vous.
En attendant le rendez-vous, vous explorez les couloirs de l'hôpital et faites la connaissance de Passe-Passe, un autre patient. Celui-ci tente de vous persuader de l'aider à sortir de cet endroit. Il a un plan d'évasion, et compte bien vous en faire profiter !
Vous voila donc partis à la recherches de quelques objets assez incongrus dans ce genre d'édifice, mais vous parvenez à trouver une corde, un sécateur et quelques lampe torches dans le sous-sol de l'hôpital. En passant, vous faites la découverte de l'abyme, une grande salle éclairée d'une seule bougie (que vous avez emmenée, puis perdue) dans laquelle une grande fosse a été creusée, et où des corps humains vivants se nourrissent des morts jusqu'à échanger les rôles avec les suivants...
Un élément reste tout de même difficile à trouver, mais en tentant d'échapper à quelques aide-soignants (après en avoir tué une) vous trouvez une salle en ruine contenant en nombre l'ingrédient que vous cherchez : les basilics. Ces légendes existent bel et bien dans cet hôpital, aussi étrange que cela puisse paraître, et d'expérience, leur regard peut rendre aveugle à jamais... Ainsi l'un de vous a été touché par ce regard, et c'est les yeux brûlants de douleur que vous êtes remonté avec un basilic vivant mais assommé plus haut.
Vous parvenez à ramener tous les éléments à Passe-Passe, mais celui-ci prétend avoir oublié de vous demander une pelle, comment creuser sans elle ?
Vous profitez donc des quelques instants restants pour trouver et ramener une pelle, mais arrivé devant la chambre de monsieur Evasion (Passe-Passe), vous ne pouvez plus entrer : elle est fermée à clef de l'intérieur.
Est-il parti sans vous ? Vous a-t-il abandonné ? En quelque sorte oui, et il semble bel et bien avoir trouvé une voie de sortie à cet enfer.
En ouvrant la porte de force avec quelques aide-soignants, vous le découvrez pendu au cou, au beau milieu d'un rituel satanique.
Il vous a donc trahi, et c'est à ce moment que le point de non retour est atteint. Face à la mort d'un bel espoir, face à la longue et douloureuse vie qui vous attend entre ces murs, face à l'impassibilité du personnel inhumain, vous ne pouvez vous empêcher de partir dans une crise de rire nerveux, synonyme de votre peur et de votre frustration... Vous écopez aussitôt de trois jours de camisole de force, peine bien peu élevée pour le nombre d'infractions commises...

Prophétie:
Après vos trois jours de camisole de force, vous êtes enfin libérés, et vous rencontrez rapidement un nouvel arrivant dans l'hopital. Il semble assez distant face à vous trois, qui avez déjà vécu quelques jours dans l'hopital, ce qui vous a légèrement affecté mentalement. Cette impression ne fera que se confirmer au fur et à mesure de la journée.
Cependant, deux personnages ont le même numéro : 47, et leur heure de rendez-vous chez le supérieur Stein est aussi la même... Défaut logistique ou pur fruit du hasard ?
En tout cas, le supérieur semble ravi de mener cette séance en binôme, et votre mental en prend un coup.
Après les classiques séances, vous partez dans les couloir quand vous êtes interpellés par celui qu'on appelle Pierre, suivi de sa garde personnelle constituée de 5 patients. Il vous annonce que "La Bouche" vous a demandé, et vous le suivez donc jusqu'à sa chambre. Sur le mur est peinte une grossière bouche immobile, de laquelle émane une voix étrangement résonnante, que Pierre est parfois obligé de traduire. La prophétie est annoncée : "Trouvez trois cafards rouges et mangez-les crus, décapitez le chien masqué ou il déchiquettera l'un des votre." Vous voila alors lancés dans une aventure dans les sous-sols, votre lieu de prédilection. Cependant, le nouvel arrivant de ce matin reste dans les étages supérieurs, avec Morgane. Tout est que durant votre aventure souterraine, vous découvrez la morgue, en S-13, une petite pièce pleine de cadavres nus, et pleine de cafards noirs et immondes. Mais toujours pas trace des cafards rouges. Cependant, vous voyez beaucoup de sang qui coule de la pièce qui est au-dessus : A-13, l’infirmerie. En ouvrant la trappe qui menait à la salle du dessus, vous tombez nez à nez avec deux blouses blanches. Vous les exterminez littéralement tandis que le nouveau de ce matin ouvrait la porte pour voir ce qu'il pouvait se passer. Sur la table d'opération au centre, un cadavre ouvert et plein de cafards de couleur rouge sang. Non sans mal, un de vous en avale trois. Puis c'est en remontant discrètement dans vos chambres que vous êtes attaqués par un chien masqué de cuir. Après une lutte acharnée, vous lui arrachez la tête. Puis son image s'évanouit dans les tréfonds de votre folie. Vous vous retrouverez donc sous le regard méprisant de trois blouses blanches. Celles ci emmènent les deux d'entre vous qui se battaient contre l'étrange créature. Ces deux là prennent alors un ou deux jours de lit à clous.
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1041
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Mer 19 Déc, 2012 18:21

Attention, certains sont réservés à certains persos !
Genre XP n'a pas à voir le premier !
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1687
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Ven 21 Déc, 2012 11:33

C'est pour ça que te laisse recopier les résumés des passages perso, si tu le souhaite.
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1687
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Ven 21 Déc, 2012 17:38

Gwendal Jambu a écrit :Cependant, deux personnages ont le même numéro : 47, et leur heure de rendez-vous chez le supérieur Stein est aussi la même... Défaut logistique ou pur fruit du hasard ?


:mrgreen: J'avais jamais vu cette partie du résumé XD !

P.S: Faudrais que tu fasse le résumé de la partie de la "Chaise Maudite" (et donc le début du miroir qui fait voir les morts^^).
Dernière édition par Gwendal Jambu le Dim 23 Déc, 2012 17:12, édité 1 fois.
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1041
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Ven 21 Déc, 2012 19:48

Hola ! Va falloir que tu me rappelle tout ça ^^
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Owen
Messages : 368
Inscription : Jeu 24 Mai, 2012 19:49

Re: Patient 13

Messagepar Owen » Ven 21 Déc, 2012 20:39

Le mirroir... et le dico qui fait peur!

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1687
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Sam 22 Déc, 2012 12:37

Owen a écrit : le dico qui fait peur!


Larousse XD!

Thomas (R&P) a écrit :Hola ! Va falloir que tu me rappelle tout ça ^^


Normalement c'est pas à nous te le rappeler :evil: !
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1687
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Dim 23 Déc, 2012 04:05

Bon, les résumés des parties, y sont prêt quand?
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1041
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Dim 23 Déc, 2012 05:15

Ca va venir, ça va venir ! Ca se fait pas en deux temps trois mouvements hein ^^ j'étais trop fatigué ce soir pour me concentrer dessus, je ferais ça bientôt, c'est PROMIS !
-El Psy Congroo-

Avatar de l’utilisateur
Owen
Messages : 368
Inscription : Jeu 24 Mai, 2012 19:49

Re: Patient 13

Messagepar Owen » Dim 23 Déc, 2012 12:11

Champagne, notre premier patient tué!

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1687
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Dim 23 Déc, 2012 17:10

Peut-être, peut-être pas :? , je vous expliquerais à la prochaine partie, PROMIS :mrgreen: !
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Owen
Messages : 368
Inscription : Jeu 24 Mai, 2012 19:49

Re: Patient 13

Messagepar Owen » Dim 23 Déc, 2012 19:13

Comment ça tu nous expliquera? Remarque, tu l'as vu en tant que point noir! Donc C'est pas un patient infiltré, mais un supérieur infiltré!

Avatar de l’utilisateur
Gwendal Jambu
Risques & Périls
Messages : 1687
Inscription : Dim 04 Oct, 2009 16:33
Jeu préféré : Krystal, Kult

Re: Patient 13

Messagepar Gwendal Jambu » Lun 31 Déc, 2012 14:41

Thomas (R&P) a écrit :Ca va venir, ça va venir ! Ca se fait pas en deux temps trois mouvements hein ^^ j'étais trop fatigué ce soir pour me concentrer dessus, je ferais ça bientôt, c'est PROMIS !


Allez! Le résumé! Il faut le faire tant que c'est chaud dans ta tête!
:!: Secrétaire 2018-2019 :!:
A accès à l'agenda
N'oubliez pas de jeter un œil à la partie privée du forum : ICI
Contact du Bureau : rp-dirigeants@googlegroups.com


membre du club de littérature de Monika depuis le 01/2018

Avatar de l’utilisateur
Thomas (R&P)
Risques & Périls
Messages : 1041
Inscription : Mer 12 Sep, 2012 14:07

Re: Patient 13

Messagepar Thomas (R&P) » Lun 31 Déc, 2012 18:04

A écouter pendant la lecture : http://www.youtube.com/playlist?list=PL5778117E4E5C8ADD

L'Apparition
Nos quatre patients arrivaient à l'heure de la douche, quand enfin, tous dans la salle d'eau, ils virent dans un des miroirs le patient Mime, mort il y a peu.
Celui-ci s'approchait d'eux doucement, comme un fantôme, et leur sussurait à l'oreille la phrase suivante :
"Larousse appelle l'Abyme"
Puis, il disparut, de là où il venait : une cabine de douche dans le miroir.
Nos patients s'étaient alors décidés à enquêter sur cette apparition, à comprendre ces mots étranges. Quelques discussions avec les autres patients de l’hôpital, et ils avaient connaissance d'un ancien malade qu'on appelait Larousse. Il avait pour habitude d'apprendre par coeur les dictionnaires. Alors, Serpent se rendit à la bibliothèque, rapidement suivi par ses coéquipiers, et ouvrait en toute hâte un dictionnaire doté du nom de Larousse. Il ne chercha qu'un mot : Abyme. La définition d'origine avait été remplacée par une autre, collée sur un bout de papier : "Redemptoir dans les sous-sol, ne jamais s'y rendre que pour être libéré de la vie".

Le Rendez-Vous
Mais là, en toute étrangeté, les souvenirs se floutent, et la fin de la journée semble avoir été des plus normales. Tellement normale qu'aucun souvenir précis n'en est resté. Alors, le réveil a lieu le lendemain, avec un sentiment étrange. Dans les couloirs, des patients et des blouses blanches anciennement morts sont de nouveau ici. L'incompréhension est à son comble, quand William Hoberton se précipite dans l'ancienne chambre de Morgane en espérant la revoir vivante ! L'accompagne alors Serpent, et tous deux déboulent dans la chambre de la belle femme. Celle-ci dort sous ses draps, calmement. William approche, et découvre un spectacle terrifiant : Morgane est morte, son visage calciné. Cependant, il repère un mouvement sous le drap, et le soulève alors... Une forme étrange semble bouger dans le ventre de la femme nue ! En voyant cela, Serpent s'approche, et s’apprête à poser la main sur ce ventre, quand arrivent dans la pièce le Menteur et l'Absent. Ils découvrent la scène, et s’enchaîne alors une série d'évènements tous plus incompréhensibles les uns que les autres : Serpent touche le corps de Morgane, et un reptile sort de la bouche de la femme, rentre violemment dans le ventre de Serpent, le transperçant au passage ; Serpent tombe de douleur sur le corps de Morgane ; William pleure à côté du lit ; le Menteur approche et commence à regarder au plafond tandis que le sigle de son Ordre de la Véracité apparaît au plafond ; du sang tombe de ce plafond sur les deux corps dans le lit, et un feu commence à en naître ; le feu semble réagir aux mouvements de mains du Menteur, mais celui-ci affirme ne pas pouvoir maîtriser complètement les flammes ; premièrement, le corps de Morgane semble se dégrader au contact des flammes, tandis que celui de Serpent régénère ; le Menteur arrache le reptile du ventre de Serpent, et le feu commence alors à brûler les deux personnes ; William tente alors de prendre le reptile des mains du Menteur, tandis que l'Absent semble perdu dans ses pensées, marmonnant des paroles inaudibles ; le reptile tombe à terre, puis est maîtrisé par William ; le Menteur cherche à inverser l'effet des flammes et y parvient enfin ; le feu régénère alors les deux personnes à la fois mais le reptile s'agite et fonce dans le ventre de Serpent, déjà tombé dans le comas à cause de ses blessures ; le feu le réveille en le soignant, mais commence à brûler de plus en plus Morgane... La machine alors en marche dépasse l'entendement de nos patients, et leurs actions sont soudainement stoppées par la voix de l'Absent : "Il faut faire un choix ! La perte pourra être annulée bien plus tard ! Les deux ne pourront pas survivre aujourd'hui !" Il avait parlé depuis tous les points de la pièce à la fois, avec une autorité sans précédent ! Serpent pouvait alors se relever, tandis que Morgane était en cendres. Le feu s'était répandu, et avait fait fondre en partie tous les murs de la pièce, rendant la sortie par la porte impossible. Puis une lumière blanche avait tout envahi, suivie d'une petite mélodie familière à chacun, et de la douce voix du supérieur Stein. Le mardi était arrivé, l'heure du rendez-vous, et ce que chacun de vous a vu dans ce test dénommé de Rorschach semblait vraiment intéresser le supérieur.

Larousse Appelle l'Abyme, Second Opus
Se remettant peu à peu de leur vision, la journée se passa, et comme pour les rappeler à leur tache, l'apparition refit surface dans la salle de bain de la dernière fois. Cette fois, elle était plus violente : Mime escaladait la cabine de douche d'où il était venu la dernière fois, et tombait au sol, ensanglanté. Il proférait sans cesse la même phrase "Larousse appelle l'Abyme", tandis que des mains entourées de fils barbelés le saisissaient par dessous la porte de la douche, et le traînaient vers l'intérieur. Cette fois, il n'était plus que dans le miroir ! La vision était bel et bien là, intangible, mais bien visible ! A l'aide d'un balai, William tentait de la toucher, mais passait au travers. Seul restait le sang de Mime, sur le carrelage...

Aux Secours
Vint alors l'heure du repas. William est à coté de Phénix, une des patientes les plus "normales" de cet hôpital, avec qui il a récemment sympathisé. Cependant, celle-ci a un drôle de toc : elle se plante régulièrement une fourchette dans la main, puis elle régénère de suite ! Et soudainement, elle exécuta ce geste, mais se mit à saigner, sans cicatriser. William dut l'emmener à l’hôpital, alors qu'elle semblait totalement perdue, répétant sans cesse des "Ça y est, c'est arrivé..." . A l’infirmerie, le Menteur était déjà arrivé, et avait un rendez-vous avec le supérieur Butcher. Mais ce n'était pas tout : Serpent et l'Absent aussi étaient là, avec leur propre raison. Tant et si bien que tous virent le supérieur Butcher arriver, depuis une porte au fond de l’infirmerie, sur son fauteuil roulant. Il emmena alors le Menteur dans une cage d’ascenseur un peu plus loin, et referma la porte.

Fantômes
Le repas du soir arrivait. Serpent et l'Absent s'assirent à la même table, William à côté de Phénix et de Clef. Le Menteur s'approchait de la table du Serpent et de l'Absent quand son attention fut détournée vers une table vide, où il alla s'installer, et commença à discuter dans le vide... Les deux patients furent relativement étonnés et se rendirent alors à coté du Menteur, qui semblait parler à une personne invisible. William commença à écouter leur étrange conversation quand le nom de Morgane fut prononcé ! Le Menteur expliqua alors qu'il parvenait à voir le fantôme de feu Morgane, et qu'elle lui parlait de l'Absent. Celui-ci avait apparemment entendu parler d'un certain projet Thanatos... Mais rien de plus.

Piègés
Commença alors la grande expédition dans les sous-sols ! En effet, l'Abyme était une idée qui les harcelait de plus en plus. Les quatre patients se retrouvèrent donc devant la porte qui menait au sous-sol. La serrure de celle-ci avait été remplacée par un digicode. Le Menteur s'en était approché, confiant, et avait entré la combinaison 1831 sans hésiter. La porte s'ouvrait alors. Mais la découverte fut dure : derrière cette porte, l'escalier dont ils avaient l'habitude avait été remplacé par une petite pièce, un sas, immaculé, avec deux éléments intéressants : une porte en direction de l'ancien escalier et une caméra de vidéo-surveillance. Ils étaient découverts. Aussi tentèrent-ils tout de même d'ouvrir la seconde porte. Mais celle-ci n'était qu'un leure, juste une plaque de métal en trompe-l'oeil posé sur le mur. Ils prirent donc la fuite.

Livre plein, page vierge
Étonnement, aucune suite n'eu lieu après l'évènement de la caméra de vidéo-surveillance. Les personnages s'en retournèrent alors à leurs chambres. Mais William fut pris d'une idée, et tous se rendirent alors de nouveau dans la bibliothèque. Il cherchait un livre, mais il ne savait pas lequel... C'est l'Absent qui pointa du doigt un gros livre noir qui avait attiré son attention. Il était écrit "BIBLE" dessus, et il fut ouvert à la page 1831 directement. Comme le code de la salle du sous-sol. Plusieurs questions traversaient l'esprit de chacun : Comment le Menteur connaissait le code ? Pourquoi mettre une caméra juste après une porte normalement infranchissable ? Où arrivaient les images filmées par la caméra ?
Mais plus étrange encore : la page 1831 était la seule page vierge du livre. En tentant d'écrire dessus, le crayon s'effaçait doucement. Serpent tenta de se couper légèrement le doigt et fit tomber une goutte de sang sur le livre, qui fut absorbé couche par couche par la page vierge...

Ascenseur des tréfonds
Une seule voix restait alors pour se rendre au sous-sol : l'ascenseur emprunté il y a peu par le supérieur Butcher et le Menteur. Ce dernier avait d'ailleurs expliqué qu'il avait eu un rendez-vous avec ce supérieur pour subir une expérience pharmaceutique dans le but de toucher de quoi s'acheter de nouveaux vêtements. Là-bas, il avait vu un grand laboratoire, avec deux grandes portes sur les côtés. De lourdes portes en métal. Tous virent aussi le spectacle de ces étagèrent remplies de bocaux de formols qui contenaient des organes humains et animaux, ces grandes armoires mortuaires, ces machines de fabrication de produits pharmaceutiques, ces outils chirurgicaux... Et ces deux grandes portes...
Vous y étiez arrivés en ces lieux la nuit, par l'ascenseur, en toute discrétion. L'Absent vous avait de suite dirigés vers la porte de gauche, que vous aviez poussée. A ce même instant, vous entendiez déjà l'ascenseur qui remontait. Apparemment, quelqu'un vous avait repéré ! Vous vous étiez donc précipités derrière la porte et l'aviez refermée. Là, rien ne vaut un dessin pour décrire ce que vous avez vu...

Image
(le rouge n'y est pas vraiment, ce dessin est une métaphore, une représentation telle que le ressens votre personnage)

Une grande salle sombre, dont un mur est couvert de bouts de métal coupants. Des cages suspendues au plafond, contenant parfois des personnes. Vous êtes sur une passerelle qui s'avance jusqu'au milieu de la pièce. Il est impossible de voir le sol, il fait trop noir. En haut du mur plein de clous, de barbelés et des lames, une ouverture vers une autre pièce que vous avez déjà visité. Celle que vous pensiez être la légendaire Abyme. Dans cette petite pièce que vous connaissiez, il y avait une bougie, qui éclaire à présent le réel Abyme, et donne comme une lueur d'espoir à tous les prisonniers, qui doivent alors tenter de sortir de leur cage et d'escalader le mur terrifiant. Mais vous le savez, après cette épreuve, il n'y a pas d'issue, l'accès est bloqué encore une fois. Cette bougie ne semble avoir que pour seul rôle de donner une raison d'être à ces personnes enchaînées, jusqu'à ce qu'ils apprennent la vérité et qu'ils redescendent la pente pour s’écraser en bas.

Mime
Quand soudain, l'ascenseur reviens au sous-sol, Serpent parvient à distinguer deux formes noires en fermant ses yeux. Elles cherchent, comme si elles avaient entendu quelque chose. Puis l'une d'elle s'en va par l'ascenseur, tandis que l'autre reste et s'approche peu à peu de la grande porte. Quand elle l'ouvre, elle se révèle aux yeux de tous : le supérieur Stein ! Le Menteur saute sur l'occasion et le roue de coups, jusqu'à la mort. Mais c'est à ce moment où la vie le quitte que Mime quitte l'apparence du supérieur et retrouve la sienne. Mime ! Un patient décédé, ayant constitué une vision étrange pour les patients, vient de réapparaître, bel et bien vivant (jusque là), allié avec les blouses blanches ! Mais le plus impressionnant est que Serpent l'ait perçu en tant que forme noire en fermant ses yeux... Vous avez découvert dans ses poches un dictaphone que vous avez détruit, et un bipper que vous avez jeté dans la seconde salle (celle où vous aviez trouvé les basilics au tout début).

Et nous en étions restés là, quand l'ascenseur commençait à redescendre, surement plein à craquer de personnel de sécurité...
-El Psy Congroo-


phpbb 3.1 themes

Revenir vers « R&P Jeunes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité