La Bretagne au XIIIe siècle

Le monde d'Ars Magica, l'histoire et l'Ordre d'Hermès

Modérateur : Onirim R&P

Avatar de l’utilisateur
Onirim R&P
Messages : 3034
Inscription : Mer 01 Juin, 2005 14:44
Localisation : Rennes (35)
Contact :

La Bretagne au XIIIe siècle

Messagepar Onirim R&P » Mer 17 Nov, 2010 23:25

blason_bretagne.png
Blason de Pierre de Dreux
Échiqueté d'or et d'azur au franc-quartier d'hermine et à la bordure de gueules.


Gouvernement: Monarchie

Duchesse: Alix de Thouars
Duc et Bailliste: Pierre de Dreux, dit Mauclerc
Capitales: Aucune, mais trois villes principales: Vannes, Nantes et Rennes

Langues: Breton, Gallo, Français (Oïl)
Langue administrative: Latin
Monnaie: Double Denier

Cliquez ici pour une carte de la Bretagne

Histoire

Le duché de Bretagne naît en 939 suite à la bataille de Trans qui voit la victoire d'une armée de Bretons et de Francs, commandée par Alain Barbetorte, comte de Poher; Juhel, comte de Rennes et Hugon, comte du Mans, contre une armée de Vikings qui ravage la Bretagne depuis le début du xe siècle. À la tête d'une Bretagne affaiblie, réduite aux frontières qui était siennes du temps de Nominoé, Alain Barbetorte ne peut prétendre au titre de roi et ne sera que duc. Il prête hommage à Louis IV, roi de France, en 942.

En 1040, Conan II, âgé de trois mois, devient duc, mais en 1066, il est empoisonné par un de ses vassaux, alors qu'il partait combattre Guillaume le Conquérant, qui, lui, était en train d'organiser son invasion de l'Angleterre. Son beau-frère Hoël V, réunit Rennes, Quimper et Nantes. Avec d'autres seigneurs bretons, il participe à la bataille de Hastings obtenant le comté anglais de Richemont, pour service rendu, ayant représenté le mythe arthurien face aux Saxons.

Jusqu’au Xe siècle, la Bretagne est durement touchée par les attaques des Vikings et des Normands et l’autorité des rois et des ducs est quasiment inexistante. Les luttes dynastiques provoquent l’éclatement du duché en comtés, et l’autorité du duc est encore affaiblie par les revendications persistantes des voisins, duc de Normandie et comte d’Anjou. Ce processus de fragmentation politique est arrêté et renversé par des mariages qui aboutissent à investir du titre ducal un seul individu, Alain IV Fergent.

Le règne long et stable d’Alain permet l’accroissement des possessions bretonnes, dont la confirmation de l’attribution du comté de Richemont par le roi Guillaume Ier d'Angleterre. Sa femme Ermengarde d'Anjou tient le duché pendant cinq années durant la première croisade que fit Alain IV. Elle participe à la fondation de Fontevraud et entretient de profondes relations avec Bernard de Clairvaux. Son fils Conan III le Gros continue son œuvre de rétablissement de l’autorité centrale. Conan IV étant redevable à Henri II Plantagenêt, une crise de succession s’ouvre à sa mort, qui annule les progrès effectués et permet au roi d’Angleterre Henri II de revendiquer la suzeraineté. Entre 1166 et 1186, Henri II réunit la Bretagne à ses possessions continentales, et marie son troisième fils, qu'il a eu avec Aliénor d'Aquitaine, Geoffroy, à Constance, héritière du duché.

Souvent dans le duché de Bretagne, les époux des duchesses se sont pris pour des ducs. Alors qu'ils n'étaient que régents, baillistres ou princes consorts. Mais les historiens étant hommes et français, écrivent « duc, du chef de la duchesse ». Il en fut ainsi de 1060 à 1201 avec les duchesses Havoise, Berthe, Constance ou Alix. La duchesse Constance a, en particulier, une forte légitimité, ayant toujours résisté, ayant été soutenue par le peuple breton et ayant été reconnue par la noblesse bretonne. La fille de Conan IV née en 1171, fut mariée trois fois et a eu les enfants suivants :

* Geoffroy II Plantagenêt
* Raoul de Chester (chassé à la mort d' Henri II)
* Gui de Thouars

Constance est la mère d'Aliénor et du futur duc Arthur de Bretagne avec son premier époux (qui s'attacha de façon surprenante à la Bretagne). Avec son troisième époux, elle donne naissance à la future duchesse Alix de Bretagne (les droits d'Aliénor, emprisonnée à Bristol par les Anglais, passeront à Alix). L'assise du comte Geoffroy II reconnaît le droit d'aînesse pour éviter les réductions des terres et le démantèlement du service d'armes des seigneuries. En 1197, Arthur Ier de Bretagne, né sept mois après la mort de son père dans un tournoi, n'est âgé que de onze ans et sa mère assure la régence avec le soutien des Bretons face à Richard Cœur de lion. La domination des Angevins en Bretagne prend fin en 1203, quand le roi Jean sans Terre tue son neveu Arthur, âgé de dix-sept ans, fils de Geoffroy II et de Constance, de peur qu'il ne réclame également le trône d'Angleterre, qui était pourtant dû à Arthur I de Bretagne.

Arthur Ier, qui était né presque miraculeusement, le 29 mars 1187, gênait beaucoup les rois d'Angleterre. Henri II, Richard Cœur de lion puis Jean sans Terre ont consacré les dix-sept années de sa courte vie à essayer de la lui enlever. En effet, avec les textes de la matière de Bretagne, depuis 1135, le mythe du retour d'un grand roi qui réunirait Cornouaille, Pays de Galles, Armorique... avait été répandu (en grande partie par Henri II lui-même qui cherchait à se faire apparaître comme ce roi) et donc, Henri II fut très mécontent que Constance donne à son fils ce prénom. Trois ans après la naissance d'Arthur, Henri II fera tout pour prouver que le roi Arthur, celui de la table ronde qui avait vécu au Vème siècle, était bien mort et enterré à Glastonbury, sans aucune chance d'un quelconque retour, comme les populations l'espéraient. Très meurtris, après ce qui apparut comme l'assassinat de ce jeune duc Arthur, les Bretons se tournèrent alors vers le roi de France Philippe II Auguste.

La Bretagne capétienne

Le mariage en 1213 de l’héritière Alix au capétien Pierre de Dreux prince consort, inaugure une nouvelle dynastie, celle des Dreux. Cela permet à la Bretagne de retrouver une certaine autonomie, bien que les ducs prêtent hommage et reconnaissent la souveraineté des Capétiens.

C'est en 1220 que commence votre aventure !

(crédits: Wikipedia.fr ^^)

phpbb 3.1 themes

Revenir vers « Magica Mundi »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité