La Citadelle

Modérateur : Absymylyar

Avatar de l’utilisateur
Absymylyar
Messages : 144
Inscription : Lun 08 Sep, 2008 14:02

La Citadelle

Messagepar Absymylyar » Ven 17 Sep, 2010 21:45

Citadelle.jpg
Citadelle.jpg (15.39 Kio) Consulté 956 fois


La Citadelle :

Chambre du Conseil, dont les décisions ont un impact considérable sur la communauté galactique. Cinq bras gigantesques, connus sous le nom de Secteurs sont eux-même de véritable villes peuplées de millions d'habitants venus de la galaxie toute entière.
La Citadelle est pour ainsi dire indestructible. En cas d'attaque, elle peut replier ses bras pour former une carapace la rendant inexpugnable. Depuis qu'elle existe la Citadelle est entretenue par une espèce étrange que l'on appelle les Veilleurs.

Données Statistiques :
Bien que la Citadelle soit équipée de noyaux d'élément zéro générant un champs gravitationnel positif, la pesanteur de la station est en grande partie assurée par la force centrifuge.
Rotation: 3,5 minutes par révolution
Pesanteur artificielle dans les Secteurs : 1,02g
Pesanteur artificielle du Présidium : 0,3g
Longueur totale (déployée) : 44,7 km
Diamètre (Déployée) : 12,8 km
Longueur d'un Secteur : 43,6 km
Largeur d'un Secteur : 330 m
Diamètre du Présidium : 7,2 km
Largeur du Présidium : 553 m
Épaisseur du blindage extérieur : 13 m
Population : 13,2 millions (Veilleurs non compris)
Poids Total : 7,11 milliard de tonnes
Hauteur de la Tour du Présidium : 1047 m


Fondations :
Les Fondations sont situées sur la face inférieure des Secteurs, entre les superstructures habitées et l'impénétrable coque extérieure. Officiellement, seuls les Veuilleurs sont autorisés à pénétrer dans cette zone où sont regroupés systèmes de survie et centrales électriques. Mais les Fondations sont depuis bien longtemps les taudis de la Citadelle, repaire des criminels, des minorités, des marginaux et des parias. Tous ne viennent pas là de leur propre gré : plus d'un rêve est venu se briser contre les murailles de la Citadelle.
Les Fondations abritent également des usines de recyclage où sont fabriquées des pâtes nutritives organiques gratuites mais sans saveur. Les résidents les plus pauvres doivent pourtant s'en accommoder, à grand renfort de sauces et d'épices, car les produits d'importation sont un luxe réservé aux plus riches.

Nébuleuse du Serpent :
La nébuleuse du Serpent nimbe en permanence la Citadelle d'un halo bleuté. C'est en fait la lumière de la station elle-même, que la nébuleuse disperse et renvoie.
A l'origine, on pensait que la nébuleuse etait composée de débris de construction microscotiques. La théorie principale soutient que les Prothéens ont utilisé la nanotechnologie pour mettre au point les matériaux incroyablement résistants qui composent la Citadelle. Contrairement aux autres nébuleuse, le Serpent ne se désagrège pas avec le temps ; certains ont donc supposé que la nébuleuse était alimentée en permanence par les déchets non recyclables collectés par les Veilleurs, désintégrés et renvoyés dans le nuage.
Le Serpent est épais et sa traversée présente des risques : à part les zones relativement dégagées autour de la Citadelle, les décharges électromagnétiques sont courantes. Elles traversent les barrières cinétiques et peuvent gravement endommager les vaisseaux à coque métallique. De plus, les poches de poussières très denses peuvent mettre à rude épreuve les barrières cinétiques des petits vaisseaux. Si la vitesse du vaisseau est suffisamment élevée, les effets de ces impacts sont comparables à ceux d'une sableuse géante.
Il est alors déconseillé de tenter d'atteindre la Citadelle par la navigation conventionnelle. Le seul itinéraire sûr est celui qui passe par le réseau de relais cosmodésiques.

Présidium :
L'anneau est un chef d'œuvre architectural à ciel ouvert situé à la croisée des Secteurs. On y trouve les ambassades des espèces influentes de la galaxie et les résidences privées de l'élite politique et culturelle.
Le Présidium respire le luxe et le confort : jardins, commerces, bars, restaurants, amphithéâtres et autres lieux de rencontre abondent, tandis que la gravité y est à peine de 0,3g. Autre caractéristique qui différencie le Présidium des Secteurs : son cycle coucher de soleil-nuit étoilée-lever de soleil, d'un durée de vingt heures. C'est une représentation holographique projetée sur "plafond" de l'anneau qui lui donne une ambiance toute différente de l'atmosphère perpétuellement diurne des Secteurs.
Comme le Présidium est clos, les bureaux et les résidences donnent souvent sur l'anneau et il n'est pas rare de voir une résidence d'ambassadeur sans enceinte extérieure. Ce n'est cependant pas un vecteur d'insécurité pour autant : grâce à la présence permanente du SSC et aux systèmes de surveillance du Présidium, les criminels potentiels sont rapidement identifiés et appréhendés.
L'anneau abrite également les principaux spatioports de la Citadelle, car le fait de se trouver sur l'axe de rotation favorise l'amarrage des vaisseaux. De plus, la faible gravité maintenue dans le Présidium facilite la manipulation des marchandises. Des centaines de vaisseaux transitent quotidiennement par la Citadelle. Chaque espèce qui possède une ambassade dans la station possède également un quai sur les docks.
La Tour, au centre de l'anneau, abrite le centre administratif du Conseil de la Citadelle. Elle s'élève à environ 1km au-dessus de l'anneau, et comme elle constitue l'axe de rotation de la station, elle n'est quasiment pas sujette à la force centripète. La gravité y est par conséquent moitié moins importante que celle de l'anneau du Présidium et des Secteurs.
Un quai consulaire se trouve également au pied de la Tour afin d'accueillir les vaisseaux diplomatiques et ceux des Spectres, ou de permettre l'évacuation du gouvernement en cas d'urgence.

Les secteurs:
Les Secteurs, ces cinq énormes bras qui entourent la Citadelle, sont les principaux centres démographiques de la station.
Chaque bras est à lui seul une énorme cité, composée de quartiers résidentiels et commerciaux extrêmement cosmopolites. La densité de la population et le coût de la vie y sont très élevés, à l'instar des mégalopoles terriennes comme Hong Kong et Singapour.
Les Secteurs ne possédant pas de toit, les gratte-ciels s'élévent dans la superstructure pour atteindre le vide spatial. Bien entendu, les tours sont pressurisées par l'atmosphère respirable ne s'élève pas à plus de 7 mètres du sol.
L'atmosphère est maintenue en place à l'aide de la force centrifuge générée par la rotation et d'une "membrane" de soufre hexafluorure, un gaz dense et incolore.
La vue depuis les Secteurs est spectaculaire : à l'arrière-plan, des étoiles à perte de vue, la nébuleuse du Serpent et la Veuve, une géante bleue toute proche ; au premier plan les lumières des bâtiments et des véhicules des autres Secteurs.
La Citadelle ne possède pas de véritable cycle jour-nuit. Même si elle est soumise à l'heure galactique standard pour des raisons politiques, les commerces ferment rarement et ses habitants adaptent leur cycle de sommeil en fonction de leur besoin et non d'un rythme circadien.
De nouvelles constructions sont sans cesse ajoutées, qui doivent respecter un lourd cahier des charges afin de ne pas compromettre le bon fonctionnement de la station.
Occasionnellement, les Veilleurs se rendent dans une zone des Secteurs et déplacent ou modifient l'architecture sans raison apparente. Les résidents ont appris à vivre avec ces intrusions permanentes.


Conventions de la Citadelle :
Ces pourparlers eurent lieu au début de la Rébellion krogane, en réponse aux immenses destructions engendrées par le conflit. Ils représentaient une tentative du Conseil de prendre ses distances avec la stratégie krogane, trop brutale.
Les dispositions de ces Conventions proscrivent notamment l'utilisation des ADM, ou armes de destruction massive. Est définie comme telle une arme qui altère de façon durable l'environnement d'une planète. Le fait qu'une bombe produise un grand cratère n'en fait pas une ADM ; en revanche, si les éjecta de ce même cratère provoquent l'équivalent d'un hiver nucléaire, alors c'en est une.
L'utilisation de ces armes est formellement interdite sur les mondes-éden comme la Terre, dont l'écosphère peut aisément assurer la subsistance de toute une population. Si un monde habitable est détruit, il ne pourra être remplacé avant des millions d'années. Les Conventions n'interdisent pas, en revanche, l'utilisation des ADM sur les mondes hostiles ou dans les stations spatiales. C'est pourquoi de nombreuses armées continuent de fabriquer et stocker de telles armes.
Les Conventions ont réparti les armes de destruction massive en quatre catégories, par ordre décroissant de menace envers la stabilité galactique.
CATEGORIE 1 : impacts cinétiques majeurs. Cette catégorie regroupe les projections météoritiques et la désorbitation de station, armes de choix pour les terroristes et les régimes criminels du « tiers-espace » qui n'ont qu'à utiliser les débris de l'accrétion planétaire.
CATEGORIE 2 : armes autoreproductrices incontrôlées. Cette catégorie englobe les armes biologiques, bactériologiques et nanotechnologiques, ainsi que les virus informatique avancé et les machine Von Neuman (des armes qui peuvent rester en sommeil pendant des millénaires en attendant qu'un hôte imprudent les transporte sur un autre monde).
CATEGORIE 3 : armes énergétiques explosives de catégorie supérieure, dont les ogives nucléaires et antimatière.
CATEGORIE 4 : organismes étrangers à une biosphère donnée. Lorsque ceux-ci sont introduits dans un écosystème pour fragiliser son équilibre, les répercussions peuvent mettre des années à apparaître et sont donc difficiles à prouver.

Le Service de Sécurité de la Citadelle (SSC) :
Le Service de Sécurité de la Citadelle est une milice volontaire sous les ordres du Conseil. Les 200 000 agents du SSC sont chargés du maintien de l'ordre dans la Citadelle, très densément peuplée. Ils sont également responsable du service des douanes, de la lutte contre les pirates et les opérations de sauvetages dans le secteur galactique de la Citadelle.
Le SSC est composé de six divisions :
La division de PROXIMITE est constituée d'agents en uniformes qui patrouillent dans le Citadelle et répondent aux situations d'urgence.
La CRIMINELLE enquête afin de traîner les coupables devant les tribunaux.
Les DOUANES sont chargées de passer au crible les milliers de passagers et de marchandises qui transitent chaque jour par les ports de la Citadelle.
La division RESEAU répond aux « cybercrimes » en tout genre : vol d'identité ou de copyright, intelligences artificielles illégales, attaques virales et autres actes de piratage informatique.
La division d'INTERVENTION est équipée de matériel militaire et intervient en cas de prise d'otage, d'alerte à la bombe ou, plus généralement, pour s'occuper des criminels lourdement armés. Dans l'éventualité, improbable d'une attaque extérieure sur la Citadelle, cette unité spéciale serait la première ligne de défense.
La division NAVALE, enfin, regroupe la flotte du SSC. Contrairement aux autres divisions, ses agents sont rarement présent dans la Citadelle : il opèrent dans tout le secteur et sont presque toujours en mouvement.
Quiconque intègre le SSC jouit d'un prestige certain. Toute candidature doit être appuyée par un membre du Conseil ou l'ambassadeur d'une race « adjointe » à la Citadelle. Les candidats sont généralement des vétérans expérimentés issus de la police ou des forces armées de leur peuple ; cependant, un volontaire débutant mais prometteur a quand même ses chances.
Le SSC et les Spectres sont souvent en conflit. Nombreux sont les membres du SSC – notamment Venari Pallin, l'exécuteur actuel – à penser qu'il est dangereux de laisser les Spectres opérer « au-dessus des lois ».
Les Spectres, en retour, fustigent le zèle procédurier du SSC qui ralentit leur enquêtes.

Traité de Farixen :
Étant donné le potentiel destructeur des cuirassés, les races du Conseil se sont accordées, lors de la conférence navale de Farixen, pour imposer à chaque race des plafonds respectifs. La flotte turienne est ainsi l'armée la mieux dotée ; viennent ensuite les Asari et les Galarien, puis les races « adjointes » au Conseil. L'Alliance interstellaire fait parie de cette dernière catégorie.
Le rapport cuirassés turiens/autres espèces consiliennes/espèces adjointes est de 5/3/1 : pour chaque cuirassé possédé par les Humains, les Asari et les Galarien en possèdent 3 et les Turiens 5.
L'Alliance Terrienne dispose de 6 cuirassés, et un septième est en cours de construiction.
Cerberus is the only hope for the Mankind

phpbb 3.1 themes

Revenir vers « Lieux notables de la Galaxie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité