l'Harmonie Asari

Modérateur : Absymylyar

Avatar de l’utilisateur
Absymylyar
Messages : 144
Inscription : Lun 08 Sep, 2008 14:02

l'Harmonie Asari

Messagepar Absymylyar » Dim 05 Sep, 2010 11:50

Asari1.JPG
Asari1.JPG (11.14 Kio) Consulté 669 fois

Asari2.JPG
Asari2.JPG (8.21 Kio) Consulté 669 fois


Les Asari

Les Asari, peuple asexué d'apparence féminine, furent la première espèce à découvrir la Citadelle. A l'arrivée des Galariens, s'apercevant de la complémentarité des deux espèces, elles proposèrent l'établissement d'un conseil en vue de maintenir la paix dans la galaxie. Depuis, les Asari jouent le rôle de médiatrices et d'arbitres au sein du Conseil de la Citadelle.
Les Asari se reproduisent par une sorte de parthénogenèse, en reliant leur système nerveux à celui d'un partenaire de sexe et d'espèce indifférents. Cette capacité singulière est à l'origine de nombreuses rumeurs infondées concernant la promiscuité sexuelle des Asari.
D'un longévité exceptionnelle, les Asari peuvent atteindre plus de 1000 ans et traversent trois périodes distinctes au cours de leur vie. A l'âge de Demoiselle, elles parcourent l'univers en quête de connaissance et d'expérience ; à celui de Matrice, elles « fusionnent » avec des partenaires rencontrés dans leur jeunesse, susceptibles de constituer de bons géniteurs pour leurs filles. Le dernier stade de leur vie est celui de Matriarche, où elles endossent le rôle de leaders et de conseillères.

Biologie :
Les Asari sont dotées d'un métabolisme particulièrement robuste. Si leur vitesse de régénération n'est pas supérieure à la moyenne, il n'est en revanche pas rare qu'une Asari vie plus d'un millénaire.
Pour les Asari, le concept de sexes est inexistant ; toutefois, elles ont toutes une apparence féminine et des instincts maternels. Une Asari transmet à sa progéniture deux exemplaires de son propre pool génétique, le deuxième étant altéré dans un rite d'accouplement appelé fusion.
Durant l'acte, l'Asari synchronise par la force de sa volonté les flux électriques de son système nerveux avec ceux de son partenaire, d'espèce et de sexe indifférents. Excité, le système nerveux de l'Asari transmet et reçoit des impulsions de façon cutanée. En pratique, l'espace de quelques instants, l'Asari et son partenaire ne forment plus qu'un seul système nerveux.
Ce mode de reproduction unique est également la cause du développement biotique asari : leur capacité à contrôler leur impulsion nerveuses par un acte de volonté est très similaire à une formation biotique. Les croyances asari veulent que l'enfant acquière uniquement les traits génétiques positifs du « père » via les gènes issus de la fusion, mais aucune preuve tangible ne vient corroborer cette thèse.
Les Asari traversent trois périodes distinctes au cours de leur vie. Chacune de ces phases s'accompagnant de transformation biochimiques et physiologiques. L'âge de Demoiselle, tout d'abord, est caractérisé par l'envie d'explorer le monde pour acquérir de l'expérience. Les jeunes Asari se montrent alors souvent curieuses et agitées. Quoiqu'il arrive très généralement qu'elles mènent un style de vie dissolu très semblable à celui des jeunes adolescentes humaines. Excepté qu'au lieu de durée une poignée d'année pour les jeunes humaines, c'est une période qui peut s'étendre sur un siècle entier voir plus...
Celui de Matrice débute vers 350 ans, mais peut se déclencher plus tôt si l'individu fusionne fréquemment. Cette période est marquée par le désir de s'établir pour procréer.
Enfin le stade de Matriarche commence vers 700 ans, plus tôt si l'Asari fusionne rarement, où des fois même jamais...
Les Matriarches éprouvent le désir de mettre à profit leur expérience en jouant le rôle de conseillères et de sages au sein de leur communauté.
Si chaque stade de leur cycle de vie est marqué par les modifications biologiques très fortes, chaque Asari reste unique et libre de choisir son mode de vie. Ainsi, il existe des Demoiselles casanières, de Matrices qui préfèrent travailler plutôt que fonder une famille et des Matriarches qui n'éprouvent aucune satisfaction à écouter les doléances de leurs congénères.

Culture :
L'espérance de vie des Asari leur octroie une certaine « visibilité à long terme » par rapport aux autres espèces. Face à une race ou situation inconnue, les Asari peuvent consacrer davantage de temps à l'observation et à l'étude avant d'agir. Par ailleurs, elles n'hésitent pas à investir du temps ou de l'argent dans des projets qui nécessitent des décennies, voire des siècles pour s'avérer rentables. Il n'est d'ailleurs pas rare que les décisions des Matriarches paraissent incompréhensibles aux yeux des autres races tant que leurs plans mûrement réfléchis n'ont pas porté leurs fruits. Dans les relations interstellaires, cette attitude se manifeste par un politique de centrisme tacite. Les Asari cherchent instinctivement à maintenir l'équilibre des pouvoirs économique, politique et militaire.
De tout temps, les Asari ont étendu leur influence par leur supériorité culturelle. Elles invitent les nouvelles espèces à rejoindre la communauté galactique en sachant que leurs idées et leurs convictions finiront invariablement par se propager.

Gouvernement :
Les Asari n'ont adopté que tardivement le concept de gouvernement mondial. Leur planète d'origine, Thessia, a longtemps été constitué de confédérations de villes républicaines peu structurées, comparables aux puissantes cités antiques de la Méditerranée. Prônant le consensus et le compromis, la culture asari n'a pas favorisé le développement de grands centres de population. Au lieu d'accumuler les richesses, les Asari ont préféré commercer librement. De même, plutôt que d'entrer en conflit pour divergences d'idées, elles ont cherché à se comprendre.
C'est à l'ère du développement de la communication que les cités asari se sont rapprochées : les échanges sur Internet ont fini par se muer en démocratie numérique. La société asari n'élit pas de représentant politique, elle est dotée d'un corps législatif global et unique auquel tout citoyen peut participer. Les débats politiques ont lieu à toute heure de la journée dans des salons de chat officiels et sur des forums modérés par intelligence virtuelle. Tous les aspects de la politique y sont abordés en permanence. Lors des débats, l'opinion des Matriarches est écoutée avec le plus grand respect ; c'est elle qui remporte bien souvent les suffrages.

Organisation militaire :
L'armée asari ressemble plus à des conglomérats de guerrières tribales qu'à une armée de terrain uniforme. Il n'existe aucune structure à l'échelle nationale : chaque communauté s'organise comme bon lui semble pour constituer une unité qui lui est propre et placer à sa tête une meneuse élue par ses propres troupes.
Les unités originaires de grandes cités sont nombreuses et bien équipées, tandis que celle qui proviennent de petits villages ne sont parfois constituées que de quelques guerrières dotées d'armes rudimentaires. Les Asari n'ont pas d'uniforme et s'habillent comme elles l'entendent. Il ne s'agit pas pour autant d'une milice irrégulière : celles qui servent leur espèce au sein de l'armée le font à plein temps et de façon professionnelle.
En général, une « chasseresse » asari est à l'âge de Demoiselle de son cycle de vie et a passé 20 à 30 ans à pratiquer les arts martiaux. Les Asari choisissent de devenir guerrières à un âge relativement jeune ; dès lors qu'elles prennent cette décision, leur éducation est entièrement consacrée à l'entraînement du corps et de l'esprit dans ce but. A la fin de leur carrière, les Asari sont de redoutables tueuses.
Les chasseresses se battent en solo ou à deux, en fonction des tactiques de prédilection de leur ville d'origine. En combat singulier, elles sont quasiment invincibles. Chacune d'entre elles possède une grande intelligence tactique, un oeil de prédateur ainsi que la grâce et l'agilité d'une danseuse. Les pouvoirs biotiques sont générales chez les Asari et leur utilisation fait partie de la formation des chasseresses. Toute lacune dans ce domaine équivaut à une exemption pure et simple.
Vives et mobiles, les guerrières asari se révèlent cependant bien moins adaptées aux déluges de feu des guerres modernes que les Krogans, les Turiens ou les Humains. En faible effectif, dépourvues d'armures lourdes et d'unités d'appui au feu, elles sont quasiment incapables de mener une guerre conventionnelle, surtout en position défensive.
En général, les unités asari sont donc cantonnées aux missions spéciales ; telles les kunoichi japonaises, elles excellent en matière d'embuscade, d'infiltration et d'assassinat.
Pour citer une célèbre réplique turienne : « les Asari sont les meilleures guerrières que compte la galaxie. Quelle chance que la galaxie en soit si avare... »

Religion :
La principale religion asari est une croyance panthéiste appelée « siarisme », terme signifiant à peu près « tout est un ».
Les fidèles de cette religion s'accordent sur certains principes de base : l'univers est une conscience et toute vie qui s'y trouve constitue une facette d'un grand tout ; la mort est la fusion de l'énergie spirituelle avec cette conscience universelle supérieure.
Les siaristes ne croient pas spécifiquement en la réincarnation, mais ils pensent que l'énergie qui retourne à la conscience universelle après la mort finit effectivement par intégrer une nouvelle enveloppe physique.
Le siarisme devint populaire quand les Asari quittèrent leur planète d'origine et découvrirent leur capacité à « fusionner » avec quasiment toute forme de vie. Beaucoup voient en cette aptitude la preuve que toute vie est fondamentalement similaire. Les prêtresses siaristes se considèrent investies du devoir de restaurer l'unité entre les fragments disparates de la conscience universelle.
Avant l'avènement du panthéisme siariste, les religions asari étaient aussi diverses que leurs opinions politiques. Le culte de la déesse Athamé est l'une des rares religions monothéiste survivantes. A l'instar des Asari elles-mêmes, la divinité revêt trois aspects distincts : Demoiselle, Matrice, et Martriarche.
Cerberus is the only hope for the Mankind

phpbb 3.1 themes

Revenir vers « Civilisations de l'espace Concilien »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron